mercredi 31 octobre 2012

Dr John - Locked Down [2012]


Sur la table la poupée de chiffon le fixe droit dans les yeux. A coté la boîte d'épingles lui fait de l’œil. Tout est réuni mais le plus dur reste à faire. Se lancer dans un truc loufdingue. Dan se marre tout seul. Une séance de vaudou en plein cœur de l'Ohio, y a vraiment de quoi pisser de rire. Heureusement il a pris soin de s'enfermer dans son studio d'enregistrement, et fait tourner quelques disques histoire de s'imprégner de l'ambiance pour la Grande Cérémonie. Et d'être seul et moins ridicule.

Il n'a jamais cru à ses conneries de sorcellerie mais au moment de piquer il sent que le truc devient sérieux. Alors il hésite. Les risques ? Engendrer un monstre incontrôlable, ruiner définitivement une légende, achever un vieillard. Mais depuis plus de dix ans que la bête sommeille, éructant sporadiquement quelques fumerolles à peine toxiques, Dan a envie de la réveiller. Re-animator comme dans une série Z. La créature des Marais. Allez vas-y. Pique. Pique, pique, pique et pique.

A des milliers de miles de là, Malcolm se réveille en hurlant. La brume flotte encore sur le bayou proche, il sent l'humidité s'attaquer à son squelette de 72 balais. La douleur dans le bras gauche l'inquiète. Un putain d'infarctus ? Ça ou autre chose, hein, on s'en fout, mais il l'envisageait pour plus tard. Aïe ! Une autre douleur soudaine lui lacère la jambe. Une troisième ne tarde pas à lui connecter quelques neurones encore vaillants. Vaudou., voodoo, V.O.O.D.O.O. Papa Legba lui transmet un message perso de  Mawu et le Grand Patron a l'air diablement pressé.

Malcolm se lève, retrouve des fringues pourries par l'âge et l'humidité, chope un chapeau qui traine par terre. En quelques secondes Dr John a dépoussiéré son vieux piano et joue comme un forcené, cherche des accords, trouve des mélodies. Tout se met en place dans sa tête, c'est comme si un esprit malin avait rouvert les vannes de sa créativité et malaxait maintenant son cerveau embrumé pour en extraire quelques nouvelles incantations. Dédoublement. Malcolm observe Dr John au piano et n'en croit pas ses yeux, ses oreilles, ses tripes. Il n'a pas entendu le Docteur rugir comme ça depuis des lustres.

- Allo M. Rebennack ? Je suis Dan Auerbach des Black Keys, j'aimerais travailler avec vous.
- Je sais, j'attendais ton appel.
- Vous quoi ? Vous me faites peur.
-  T'inquiète pas p'tit. J'ai écrit plusieurs chansons aujourd'hui, les meilleures depuis longtemps. T'attrapes ta guitare et tu te pointes ici. Et il me faut un batteur du diable, des choristes en transe et des cuivres bien gras et poisseux.
- Euh...d'accord M. Rebennack, j'arrive avec tout ça.
- Hé p'tit ! Le Dr John est de retour.


01. Locked Down
02. Revolution
03. Big Shot
04. Ice Age
05. Getaway
06. Kingdom Of Izzness
07. You Lie
08. Eleggua
09. My Children, My Angels
10. God's Sure Good

Lien supprimé suite à une réclamation .

11 commentaires:

devant a dit…

... des cuivres bien gras et poisseux...Tout un roman, vite je le prends, un album de 2012 c'est de la provocazionné...
(39 hisounds)

Till a dit…

Ouais de la provoc pure et dure. M'en fous, si ça ferme ici je créerai lesoreillesetlemiel. Et toc.

Ce qui m'inquiète le plus c'est un retour de vaudou du Doc. Brrr...

(maintenant je balance, les captchas c'est à cause de Hyp des Paps, qui ne retrouve pas les logs d'admin du blog).

devant a dit…

Baaa c'est pas trop grave..

(69 anrotik)

Everett W. Gilles a dit…

Hello.
Super album, Dr John never gets old comme ils disent.
Pour moi clairement un Top 5 pour 2012.
EWG

Till a dit…

Salut Everett,

Pour moi aussi un des meilleurs de l'année, avec le John Cale d'ailleurs. Une histoire de pot et de meilleure soupe...
Merci de ton passage.

Toorsch a dit…

Yeah!!!! Jolie chronique... voodooo!

Till a dit…

Merci Toorsch. Ce disque le valait bien.

La Rouge a dit…

Décuvert chez Charlu et c'est vrai que ce disque le vaut bien.

Till a dit…

Hello La Rouge,

Oui il a déjà été chroniqué ici ou là je suppose, mais j'avais envie d'en parler, tellement ce disque me plait.

Le Club Des Mangeurs De Disques a dit…

Je m'en méfiais un peu et je l'ai trouvé excellent de bout en bout.
Jimmy

Till a dit…

Yes, ça a été une sacrée bonne surprise ce disque. Il est vraiment en forme le papy, et Dan Auerbach lui a fait du bien.