mardi 20 mai 2008

SKUNK - Kinki (2002-256kb/s)

1:HISTOIRE:
Créé au début des années 90, SKUNK (signifie "herbe", "putois" et abréviation de "SKa pUNK") est aujourd’hui un collectif réunissant 6 musiciens( Iban au chant et à la guitare, Rafa au chant et à la guitare, Kristof à la basse, Iñaki à la batterie ,Pippo à la trompette et aux choeurs ,Pollux au trombone et aux choeurs) originaires de la Péninsule Ibérique et du Bassin Parisien qui se sont rencontrés à HENDAIA( station balnéaire située sur la frontière franco-espagnole). Après 600 concerts et des dizaines de milliers de kilomètres de tournées (je n’exagère pas: Pays Basque, Espagne, France, Italie, Belgique, Suisse, Allemagne, Irlande du Nord, Autriche, Québec, République Tchèque, Danemark, Liban !!) sur des scènes de toutes tailles et devant des publics de toutes sortes, SKUNK se tient toujours à distance des clichés répétés par la plupart des groupes " rock à trompette festif ", en propageant une ironie furieuse (wow!) dopée par une sorte de décontraction à 200 à l’heure (re-wow!!) qui justifie aisément leurs ska-core appelé: «RockBasqueReggaeSkaCoreTrashRapRagga Fusion » !!!!
L'écriture des morceaux est gérée collectivement, comme tout ce qui concerne le groupe. Chacun amène ses ingrédients pour les mixer, avec énergie & conviction, dans la grande marmite du reggae-martxa-ska : du Ska-Punk éclectique qui recycle, avec un manque de respect total pour leurs glorieux ancêtres, contient des rythmes et des sons qui n’auraient rien à faire là, juste pour pousser les plus enthousiastes vers de nouvelles et inhabituelles contrées musicales.
Les textes de SKUNK sont écrits principalement en euskera (langue basque) mais aussi en français ou en castillan. Revendicatifs, remplis d’(auto-)critique et d’ironie, ils braillent sur les problèmes rencontrés au Pays Basque et dans le reste du monde, sans oublier de bonnes doses de délires post-adolescents.

2:CONCERTS :
Depuis 94, SKUNK a partagé l'affiche de plus de 600 concerts avec : Baldin Bada, the Allstonians, Inadaptats, Tagada Jones, Laurel Aitken, Radici nel Cemento, Lee « Scratch » Perry & the Robotiks, Rude Boy System, Sleng Teng, Ludwig von 88, the Toasters, Negu Gorriak, Les Ejectes, Dr Ring Ding, Def con Dos, les Marto’s Pikeurs, les Have Not’s, Kanja’Rock, Burning Heads, Improvisators Dub, Tapia ta Leturia, les Boukakes,Hechos contra el Decoro, Kargol’s, Sergent Garcia, el Septeto Santiaguero, Sutagar, Parabellum, Flitter, Anestesia, Kemuri, Joxe Ripiau, Dut, AlcoolJazz, Balthazar, Oneyed Jack, Koma, Amparanoia, Funnybrasska, Proyecto Secreto, Washington Dead Cats, Habeas Corpus, Celtas Cortos, LKJ, the Skatalites, Soziedad Alkolika, Rageous Gratoons, Skalariak, Barricata Rossa, Les Wampas, Carc(h)arias, Narko, Jazz Jamaica, Bodybag, Spook & the Guay, Artsonic, F. Muguruza & Dub Manifest, Grim Skunk, Zenzile, Baka Beyond, Garaje H, Rachid Taha, Massilia Sound System, Persiana Jones, Motocross, Young Gods, the Planet Smashers, Mascarade, Voodoo Glow Skulls, Rantanplan, the Chancers, Doctor Calypso, the Moon Invaders, Yellow Umbrella, Screaming Out, Moskowskaya, la Réplik, Watcha, Prejudice, et beaucoup d'autres !!...
Celles et ceux qui ont fait l’expérience d’un concert de SKUNK ont goûté cet hybride unique: un son compact et direct qui explose dans une frénésie enfumée faite d’accélérations Ska, de Reggae-Dub amphétaminé, d’impacts Trash-Punk-Core, qui se précipitent ensemble avec le soutien d’une section cuivre en conflit constant avec les voix des deux chanteurs, “délivrant leur message avec un sourire”, comme l’on noté certains commentateurs.
Ils sont aujourd’hui l’un des fleurons de la scène basque et restent un des groupes les plus demandés avec sa réputation de groupes de scène aimant la fête, les ambiances où l’on transpire.
Un concert de Skunk se vit à 300 à l’heure, c’est une décharge d’adrénaline magistrale à coups de riffs rageurs qui nous montre ce qu’est l’énergie brute; Julio (au chant) se démène tel un diable en boîte et se donne à fond ; les guitares sont omniprésentes ; les cuivres adoucissent les tempos overspeedés et réchauffent les virages musicaux à 180° ! Le spectateur reste suffoquant de ce déferlement de puissance et rage maîtrisées.

3:ALBUM:

Ils ont réalisaient 4 albums, et sont présent dans de nombreuses compil’s.
Leur dernier album ‘#1’ qui se compose de 14 titres enregistrés live à travers le monde et de 7 titres inédits enregistrés en studio au Pays Basque (quand même 21 perles sur un CD à 13€!!). Je vous conseil de l’acheter si vous aimer le ska ‘’qui bouge’’. En effet, il est difficile de rester en place en écoutant un tel disque : on a vite envie de faire des bonds en l’air ! Les influences diverses (une pincée de punk rock, un peu de ska et de hardcore, et une louche de musique traditionnelle basque) permettent des changements de rythme et d’ambiance entre les morceaux, et parfois au cours du même morceau. Les cuivres sont omniprésents (ce qui colore agréablement l’ensemble) et sont audibles même en concert, ce qui est appréciable ! Si vous avez prévu de faire une fête à domicile et si vous voulez combattre la morosité, pensez impérativement à vous procurer le dernier Skunk !

Bref, encore un formidable groupe qui mélange rock, ska et hardcore à (re)voir sur scène et à (re)écouter à fond dans sa voiture !!!!

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

1 commentaire:

Otto Rhino a dit…

Mais, mais, mais je le reconnais celui-là. :-D
Ouf, tu nous as pas collé la présentation en basque.