samedi 31 mai 2008

MASSILIA SOUND SYSTEM - 3968 CR 13 (2000-320kb/s)

LA DESCRIPTION C'EST ICI

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

MASSILIA SOUND SYSTEM Ft MAD PROFESSOR & the Robotiks - Marseille London Experience (1999-320kb/s)


Massilia Sound System est un groupe de reggae apparu à Marseille dans les années 1980 qui a su développer une version « provençale » du reggae / rub-a-dub jamaïcain à travers des lyrics chantés en Occitan, et un son reconnaissable entre mille, à base de boîtes à rythmes et de samples piochés dans la tradition locale ou chez leurs collègues. Longtemps délaissé par les maisons de disques, le groupe a fondé sa propre structure de production Roker promocion. Le groupe s'implique depuis longtemps dans la vie culturelle de Marseille multipliant les balèti, les repas de quartier et autres iniatives sympathiques.

Le Massilia a su redonner ses lettres de noblesse à la ville de Marseille dans les années 1990, en conjonction avec les bons résultats de l'Olympique de Marseille et d'autres groupes de la scène marseillaise (IAM) et donner ainsi une identité positive à une génération entière de jeunes Marseillais, fiers de leur cité et de sa capacité à brasser les cultures.

Des liens régionaux se sont formés avec d'autres formations, comme les Fabulous Trobadors de Claude Sicre à Toulouse, les Nux Vomica à Nice, la Talvera dans le Tarn, Mauresca fracàs dub à Montpellier, Joglar'verne en Auvergne et d'autres formations reggae/ragga utilisant des valeurs et une langue régionales. Voir la Ligne Imaginot.

Le 14 février 2002 au Théatre Toursky de Marseille, les membres du Massilia Sound System (René Mazzarino et François Ridel) se sont vu décorer des insignes de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres[1].

Leurs derniers albums réintègrent les sonorités rock, approfondissent les explorations world, comme l'utilisation des tablas, et font même quelques incursions dans la drum'n'bass. En 2004, ils ont décidé de laisser place à des projets solo, comme ceux de Oai Star (rock/ragga festif), Papet J (dub), Moussu T e lei Jovents (le groupe de Tatou, chanson).

Oai e Libertat, le dernier album du groupe, est sorti le 1er octobre 2007.[1] Après 3 ans de travaux sur des projets solo, les membres du groupe se sont retrouvés pour bosser sur un nouvel opus. Plus digital que jamais, cet album confirme l'éloignement du groupe de ses racines musicales originelles, pour une orientation plus électronique et pop. Dj kayalik et Gari Greu auraient livré une multitude de riddims aux autres membres du groupe afin de réaliser ce nouvel album.

Lors de la tournée d'octobre et novembre 2007, consacrée à leur récent album Oai e libertat, les trois musiciens n'étaient accompagnés que de 3 MC, Papet J, Moussu T et Gari Greu. Le quatrième MC, Lux Botté, n'ayant pu participer à cette tournée pour des raisons médicales. Les membres précisent "qu'il se bat contre une sale maladie" et que son absence est un "grand déchirement" pour tous.

English version: whiskypedia

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

LOS FASTIDIOS - Contiamo su di voi! (1998-256kb/s)


Los Fastidios est un groupe de street punk italien formé en 1991 à Vérone par son leader Enrico. Ce dernier est également le fondateur du label KOB Records. Ce groupe est très actif dans la scène skinhead anti-raciste (S.H.A.R.P et RASH). C'est aussi un groupe engagé dans la cause de la libération animale et qui revendique son appartenance au mouvement vegan.

Leur musique est un concentré de Street Punk, Oi! et Ska Punk. Les textes principalement en Italien, mais aussi en Anglais et Français, évoquent l'anti-racisme, l'anti-fascisme, l'anti-capitalisme, les dérives du football moderne mais aussi la fête et l'amitié.

Suite à de nombreux remaniements seul le chanteur subsiste du groupe original[1].

Leurs tournées les ont amenés en Italie, Allemagne, France, Hongrie, Norvège, Suisse, Autriche, République Tchèque, Pologne, Canada...

------------------------------------------------------------------------------------------------

Los Fastidios is an Italian street punk band. It was formed in Verona in 1991, however only one of the original band members remain. Songs of Los Fastidios deal with common life situations, as well as promoting equality, socialism and fight against discrimination. The band is often identified with the SHARP movement.

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

lundi 26 mai 2008

LUCRATE MILK - lucrate milk- 2 cd


Lucrate Milk est composé de Laul Lombrick, (bassiste, futur dessinateur pour les Bérurier Noir), Masto Lowcost (Saxo-photographe qui rejoindra ensuite les Bérurier Noir et Washington Dead Cats), Nina Childress (qui fait ensuite carrière comme peintre, membre du collectif Frères Ripoulin, professeure en écoles d'art), Raoul Gaboni (batterie, plus tard dans MKB, Ouloumboutou et dans le collectif des Bateleurs de Bakouo) et Helno (chant, plus tard avec les Bérurier Noir et Les Négresses Vertes).

Dès 1979, Les Lucrate Milk se font connaître en bombant leur nom au pochoir sur les murs de Paris et par l'originalité de leur look et de leur démarche. Ils jouent principalement dans des squats comme l'Usine Pali-Kao à Belleville, ce sont les débuts du mouvement et des labels alternatifs punk "arty". Leur musique est sans concession : sauvage, dadaïste, juvénile, anti-commerciale, quelque part du côté des The Slits, les Crass, X-Ray Spex, ils font aussi appel à l'autoproduction et gèrent et leur graphisme et leurs vidéos. Ils sortent deux 45 tours, puis un split 33 tours avec MKB.

En février 84 après un dernier concert au Théatre du Forum des Halles, Laul décide de s'arrêter : "J'ai préféré arrêter, de crainte que l'on ne splitte"[1].

Post-mortem, sortiront une cassette live chez VISA et un 33 tours chez Bondage Records compilant le split et les deux 45 tours, recompilé sur un CD agrémenté de titres en concert chez Division Nada.

En mai 2006, l'émission Tracks consacre un sujet à la sortie du coffret posthume de Lucrate Milk, comprenant un CD avec l'intégralité des enregistrements en studio, un CD de reprises et un DVD qui ressuscite l'esprit du groupe, avec de nombreuses participations extérieures.

here
Pass:cerume

samedi 24 mai 2008

BURNING HEADS - Opposite (2001-192kb/s)

La carrière des Burning Heads débute réellement en 1988. Après de nombreuses apparitions sur des compilations et des splits singles, ils sortent leur premier 45trs sur le label Black & Noir en 1991. Les morceaux s'intitulent Hey You et Go Away. Produit par Gilles Théolier, ce disque est enregistré au studio AMCO à Angers.

Le premier album (éponyme) des Burning Heads sort en 1992 sur le label Semetery Records. Il est produit par Donnel Cameron, producteur de Bad Religion. Le bassiste J.A.L. ne pouvant plus se consacrer pleinement aux Burning Heads décide de quitter le groupe, il est alors remplacé par J.Y.B. .

1994, Jack Endino, producteur renommé de la scène grunge de Seattle, produit à Paris le second album des Burning Heads : Dive. L'album sort chez la maison de disques PIAS France. Une reconnaissance internationale s'offre alors enfin à eux.

1995/96, ils participent au 45trs Holiday In Mururoa qui réunit 15 groupes jouant chacun un morceau de 30 secondes sur le thème des essais nucléaires français.

1996, ils enregistrent leur troisième album Super Modern World. Didier Filloux, le manager du groupe, crée son propre label "Filox" sur lequel paraît une compilation appelée The Weightless Hits qui regroupe toutes les faces B et titres méconnus des Burning Heads.

1997, le groupe signe un contrat avec Epitaph Europe qui lui propose une meilleure distribution de ses disques. Cette signature est marquée par la sortie de l'album Be One With The Flames en avril 1998.

Une fois la tournée terminée, ils se mettent aussitôt à travailler sur le prochain album. Pour la production, ils font appel à Jack Endino qui avait promis de retravailler avec eux. L'enregistrement de ce nouvel album se fait donc chez Jack à Seattle aux Etats-Unis.

Escape, le cinquième album sort le 12 Novembre 1999 d'abord sur Epitaph Europe puis sur Victory Records en septembre 2000 pour une distribution aux USA, au Canada et au Japon. Ils organisent avec les groupes Terrorgrüppe et De Heideroosjes une tournée européenne d'un mois non-stop en automne 2000. Arrivé en terme de contrat avec Epitaph Europe, les Burning Heads se mettent alors en quête d'un nouveau label pour une distribution européenne de leurs futurs albums.

Début 2001, les Burning Heads préparent un petit projet en parallèle à ce que fait le groupe d'habitude. Ils écrivent et composent un album expérimental (reggae, dub, new wave, jungle) qu'ils projettent de sortir au cours de l'année. Entre temps, un titre sort sur la compilation Tibet Libre de l'association Solidarité Tibet dont les bénéfices seront entièrement reversés pour la lutte non-violente contre l'oppression chinoise sur le Tibet. En mai, après quatorze années au sein des Burning Heads, Phil quitte le groupe pour d'autres horizons musicales. Il est alors remplacé par un ancien membre du groupe Hoax, Fonfon... qui saura reprendre la relève à fond !

2001 et 2002, les Burning Heads enchaînent les dates de concerts avec Fonfon. Une énorme tournée est organisée avec NRA et High Tone. Un Punky-Reggae Party Tour impressionnant et qui rencontra un très jolie succès. Hiver 2002, on les retrouve sur les pistes eneigées d'Europe aux côtés de Adhesive et des Satanic Surfers pour le Snowboard Rocking Tour 2002. Ce n'est qu'après une jolie tournée européenne étalée sur plusieurs mois dont une tournée italienne marquante que le groupe travaille sur le futur album : Taranto. C'est en novembre 2002 qu'ils enregistrent leur septième album avec Fred Norguet à la technique au studio "Le Pressoir". Début 2003, une tournée au Canada et les concerts s'enchainent à nouveau avant la sortie du nouvel album le 3 mars 2003.

TRACKLIST:

01. Handcuffed (Did you Pay For This ?)
02. You Say
03. Tic Tac Toe
04. Fugasse
05. Police In helicopters
06. Spanic
07. Rain 2
08. Hey You
09. Time To Fire Up The Place
10. Basement 3


here
Pass:cerumen

SKAPPELLATION D'ORIGINE CONTROLEE - the best of ska french today (1999-256kb/s)

Compilation MOON SKA EUROPE regroupant le fleuron de la scene ska reggae francaise des annees 90'.

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

vendredi 23 mai 2008

RASTA BIGOUD - Breizh Zion (1999-320kb/s)

Le Rasta Bigoud est un groupe ayant pour particularité d’acès leur reggae autour de percussions. Ayant fait de nombreuses scènes dans le Nord-Ouest de la France, ils ont maintenant fait de nombreuses prestations dans notre bel hexagone en première partie de groupes nationaux et internationaux.


Rasta Bigoud c’est l’histoire de jeunes Bretons, fans de surf, de plongée et de tout ce qui touche au monde la mer, qui n’avaient qu’un rêve partager leur passion au reste du monde. C’est donc en 1996 que la formation reggae définitive se forme avec Richard et Julien au chant, Stéphane à la batterie, Thomas à la basse, Reynald à la guitare, Tangy au clavier, Boris au sax et aux percus. Un message de paix se dégage de se groupe qui parle beaucoup des plasirs que peut procurer la mer.

Ce groupe se définit essentiellement par une approche scénique de la musique, fort de leur expérience qui atteint maintenant prés de 300 concerts un peu partout en France, leur deuxième album fut bien accueilli par un public dorénavant fan de leur vibe dynamique. Rasta Bigoud suit le chemin tracé par nos vosins outre-Manche en faisant reggae proche des Steel Pulse et autre LKJ.

TRACKLIST:

01-SENSE
02-BREIZH ZION
03-LA CAME
04-JEAN MARIE
05-SWEET REGGAE
06-CAPORAL
07-HIROCHIRAC
08-DUB PERCU

here
Pass:cerumen

mercredi 21 mai 2008

FERMIN MUGURUZA BRIGADISTAK SOUND SYSTEM - Live at PAci Paciana 29/09/99-Bergamo-Italy

Fermin Muguruza (Irun, Gipuzkoa, Basque Country) is a Basque rock musician, singer, songwriter, producer and record label manager. He is the brother of musicians Iñigo Muguruza and Jabier Muguruza and is one of the personalities interviewed for the documentary film The Basque Ball (2003).

Muguruza has taken part in more than twenty albums, and is one of the most important artists from the Basque Country.

In 1983 he founded a fusion ska punk band called Kortatu with his brother Iñigo and drummer Treku Armendariz, among the first to popularise ska in Spain. In 1988 the group disbanded, but Fermin and Iñigo would come together again in 1990 to create Negu Gorriak, along with Kaki Arkarazo, who had produced Kortatu's last records.

In 1997 he collaborated with Dut. More recently he has developed a solo career, always defending the use of Euskera and the need for social justice.

His socio-political views have created problems, especially in Spain outside the Basque Country, where he is often accused of being an apologist for ETA, the Basque separatist organisation. He denies such accusations, expressing a desire for a peaceful process of independence, which he considers on abeyance until both parts leave behind their prejudices. This position, which Muguruza frequently argues for during interviews, contrasts with his lyrics, which don't express criticism of ETA's violence — some of them, especially from his early career in the band Kortatu, show respect and estimation for ETA members: For instance, the song "Sarri, Sarri" (a Basque cover of Toots & the Maytals' "Chatty chatty") applauds the escape of two ETA members from prison. In interviews he has persistently denounced the actions of the Basque, Spanish and French governments and police corps as well as of Spanish nationalist groups. In an international level, Fermin Muguruza holds acute left-wing views that lead him to criticize the U.S. government, corporations and the globalization process, all of which he denounces as imperialistic and homogenizing.

Musically, he has been influenced by the oppression that, in his opinion, Spain has over Basque Country and, although most of his lyrics are in Basque, his compositions are a melting pot of different cultures, with a big influence of Jamaican (Sisla, Anthony Bä ) and electronic music (especially drum and bass), which he commonly mixes over Basque instruments.

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

mardi 20 mai 2008

SKUNK - Kinki (2002-256kb/s)

1:HISTOIRE:
Créé au début des années 90, SKUNK (signifie "herbe", "putois" et abréviation de "SKa pUNK") est aujourd’hui un collectif réunissant 6 musiciens( Iban au chant et à la guitare, Rafa au chant et à la guitare, Kristof à la basse, Iñaki à la batterie ,Pippo à la trompette et aux choeurs ,Pollux au trombone et aux choeurs) originaires de la Péninsule Ibérique et du Bassin Parisien qui se sont rencontrés à HENDAIA( station balnéaire située sur la frontière franco-espagnole). Après 600 concerts et des dizaines de milliers de kilomètres de tournées (je n’exagère pas: Pays Basque, Espagne, France, Italie, Belgique, Suisse, Allemagne, Irlande du Nord, Autriche, Québec, République Tchèque, Danemark, Liban !!) sur des scènes de toutes tailles et devant des publics de toutes sortes, SKUNK se tient toujours à distance des clichés répétés par la plupart des groupes " rock à trompette festif ", en propageant une ironie furieuse (wow!) dopée par une sorte de décontraction à 200 à l’heure (re-wow!!) qui justifie aisément leurs ska-core appelé: «RockBasqueReggaeSkaCoreTrashRapRagga Fusion » !!!!
L'écriture des morceaux est gérée collectivement, comme tout ce qui concerne le groupe. Chacun amène ses ingrédients pour les mixer, avec énergie & conviction, dans la grande marmite du reggae-martxa-ska : du Ska-Punk éclectique qui recycle, avec un manque de respect total pour leurs glorieux ancêtres, contient des rythmes et des sons qui n’auraient rien à faire là, juste pour pousser les plus enthousiastes vers de nouvelles et inhabituelles contrées musicales.
Les textes de SKUNK sont écrits principalement en euskera (langue basque) mais aussi en français ou en castillan. Revendicatifs, remplis d’(auto-)critique et d’ironie, ils braillent sur les problèmes rencontrés au Pays Basque et dans le reste du monde, sans oublier de bonnes doses de délires post-adolescents.

2:CONCERTS :
Depuis 94, SKUNK a partagé l'affiche de plus de 600 concerts avec : Baldin Bada, the Allstonians, Inadaptats, Tagada Jones, Laurel Aitken, Radici nel Cemento, Lee « Scratch » Perry & the Robotiks, Rude Boy System, Sleng Teng, Ludwig von 88, the Toasters, Negu Gorriak, Les Ejectes, Dr Ring Ding, Def con Dos, les Marto’s Pikeurs, les Have Not’s, Kanja’Rock, Burning Heads, Improvisators Dub, Tapia ta Leturia, les Boukakes,Hechos contra el Decoro, Kargol’s, Sergent Garcia, el Septeto Santiaguero, Sutagar, Parabellum, Flitter, Anestesia, Kemuri, Joxe Ripiau, Dut, AlcoolJazz, Balthazar, Oneyed Jack, Koma, Amparanoia, Funnybrasska, Proyecto Secreto, Washington Dead Cats, Habeas Corpus, Celtas Cortos, LKJ, the Skatalites, Soziedad Alkolika, Rageous Gratoons, Skalariak, Barricata Rossa, Les Wampas, Carc(h)arias, Narko, Jazz Jamaica, Bodybag, Spook & the Guay, Artsonic, F. Muguruza & Dub Manifest, Grim Skunk, Zenzile, Baka Beyond, Garaje H, Rachid Taha, Massilia Sound System, Persiana Jones, Motocross, Young Gods, the Planet Smashers, Mascarade, Voodoo Glow Skulls, Rantanplan, the Chancers, Doctor Calypso, the Moon Invaders, Yellow Umbrella, Screaming Out, Moskowskaya, la Réplik, Watcha, Prejudice, et beaucoup d'autres !!...
Celles et ceux qui ont fait l’expérience d’un concert de SKUNK ont goûté cet hybride unique: un son compact et direct qui explose dans une frénésie enfumée faite d’accélérations Ska, de Reggae-Dub amphétaminé, d’impacts Trash-Punk-Core, qui se précipitent ensemble avec le soutien d’une section cuivre en conflit constant avec les voix des deux chanteurs, “délivrant leur message avec un sourire”, comme l’on noté certains commentateurs.
Ils sont aujourd’hui l’un des fleurons de la scène basque et restent un des groupes les plus demandés avec sa réputation de groupes de scène aimant la fête, les ambiances où l’on transpire.
Un concert de Skunk se vit à 300 à l’heure, c’est une décharge d’adrénaline magistrale à coups de riffs rageurs qui nous montre ce qu’est l’énergie brute; Julio (au chant) se démène tel un diable en boîte et se donne à fond ; les guitares sont omniprésentes ; les cuivres adoucissent les tempos overspeedés et réchauffent les virages musicaux à 180° ! Le spectateur reste suffoquant de ce déferlement de puissance et rage maîtrisées.

3:ALBUM:

Ils ont réalisaient 4 albums, et sont présent dans de nombreuses compil’s.
Leur dernier album ‘#1’ qui se compose de 14 titres enregistrés live à travers le monde et de 7 titres inédits enregistrés en studio au Pays Basque (quand même 21 perles sur un CD à 13€!!). Je vous conseil de l’acheter si vous aimer le ska ‘’qui bouge’’. En effet, il est difficile de rester en place en écoutant un tel disque : on a vite envie de faire des bonds en l’air ! Les influences diverses (une pincée de punk rock, un peu de ska et de hardcore, et une louche de musique traditionnelle basque) permettent des changements de rythme et d’ambiance entre les morceaux, et parfois au cours du même morceau. Les cuivres sont omniprésents (ce qui colore agréablement l’ensemble) et sont audibles même en concert, ce qui est appréciable ! Si vous avez prévu de faire une fête à domicile et si vous voulez combattre la morosité, pensez impérativement à vous procurer le dernier Skunk !

Bref, encore un formidable groupe qui mélange rock, ska et hardcore à (re)voir sur scène et à (re)écouter à fond dans sa voiture !!!!

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

dimanche 18 mai 2008

THE OROBIANS' - Jamaican Tunes (2000-256kb/s)


Ska is international, baby! The Orobians hail from Milan, Italy and recorded Jamaican Tunes in an all-wood studio in Rome. They are doing well over there, having toured a couple of times and backed Laurel Aitken on one of his Italian tours.

The Orobians have worked hard to make this an I-tal (no pun intended) recording, and I think they've succeeded admirably. Essentially, their formula is to cover movie themes inna Jamaican stylee, ranging from ska to reggae, a la the Skatalites. This works well for them, as they are a technically tight band with a five-peice brass section (and yes, the horns are playing different notes, unlike some bands we could mention). Among the most recognizable of the tunes here is the theme from "From Russia with Love", a well-executed tip of the hat to the Skatalites, and an acknowledgement of the spy theme in past and present ska.

The Orobians also pull off the love theme from "The Godfather". Finally, an Italian ska band doing this cover!! It would be an interesting idea for a ska radio show to do an all-godfather cover hour, or half hour. I can think of at least two others, notably Unsteady on Tightrope.

"Prelude no. 4" is also a triumph. In case you don't recognize the name (as if I did), it's the theme from "2001, a Space Odyssy". The Bari Sax here really makes the song. You can tell how these guys worked hard to replace something like 25 horns with 5.
The boys from Milan do better to play in the Skatalites' style than when they actually cover them, however. Their rendition of "Christine Keeler" fell a little short of the mark, in my opinion. This is what usually happens when people cover the godfathers of ska, so I don't think this really counts against them. Some people may say that Jamaican Tunes is a by-the-numbers exercise in hero worship and imitation. I would say that it shows heart and dedication, a true love for the Jamaican beat that is outstanding for what it is trying to be.

Visit The Orobians' website and drop 'em a line.

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

VALLANZASKA - Otto Etti Di Ottagoni Netti (2000-256kb/s)

BIOGRAFIA
1991
Il 14 febbraio, giorno di San Valentino, nascono i Vallanzaska.
Cantina, sudore, cantina per passare dalle cover dei Madness ai pezzi propri e farsi quindi notare dalle liceali milanesi.
1994
Esce “Otto etti di ottagoni netti”. La prima recensione di Steave Valli permette l’esordio con il botto: “geniali
e bravissimi”. Condividono in palco con Elio e le Storie Tese, partecipano al primo Moonstomp Ska Festival, interpretano lo spot Heineken con il loro inconfondibile ska.
1998
Esce “Cheope”, disco rivelazione dello ska nazionale. Canzoni come “Reggaemilia”, “Boys from Comasina” e “Cheope” lo rendono una pietra miliare per questo genere. L’album sarà presente per sei mesi consecutivi nella classifica di vendite di “Musica & Dischi” nella sezione indie. Dopo quasi 10 anni le canzoni contenute nell’album sono ancora veri must per i dj set alternativi di tutti i club italiani. I Vallanzaska accompagnano gli OffSpring nell’ indimenticabile tour del 1999
2001
Esce “Ancora una fetta”, terzo disco del gruppo. Due video girati ad Amsterdam con la collaborazione dello “Studio 180”, leader negli spot di prodotti sportivi. Il video di
“Licantropite” viene clamorosamente “scopiazzato” dall’artista internazionale Fat Boy Slim.
2004
Viene creata Maninalto!, indie label dietro cui si nascondo alcuni degli stessi Vallanzaska,
che così producono il loro quarto disco “Si si si no no no”. Partecipano alla trasmissione “SuperCiro”. L’innovativo videoclip “Si si si No no no”, per la regia di Roberto Burchielli e NextMediaLab ha una buona rotazione televisiva e vince numerosi premi. Sono ospiti alle prime 2 edizioni del “Festival della Musica di Mantova”. Si esibiscono anche in spettacoli teatrali con varie personalità del mondo della cultura: Nando Dalla Chiesa, Ricky Gianco, Gigio Alberti, Patrizio Fariselli e il premio Nobel Dario Fo. Il “Si si si No no no TOUR” vanta ben 143 concerti. Le canzoni dei Vallanzaska vengono usate come commento musicale in numerose trasmissioni tv, da “Paperissima” a “Lucignolo”, da “SuperCiro” a “Quelli che il calcio”.

2007
I Vallanzaska entrano in studio di registrazione a fine febbraio dopo quattro mesi di quotidiano ed intenso lavoro compositivo. A fine maggio esce “Cose spaventose”, quinto disco dei Vallanzaska prodotto da Maninalto!
La storia continua…

TRACKLIST: click to enlarge


here
Pass:cerumen

vendredi 16 mai 2008

AL MUKAWAMA - al mukawama (2003-320kb/s)


Al Mukawama, gruppo musicale formato da Luca "'o Zulù" Persico, Papa J (fondatori ed ex componenti dei 99 Posse) e Perch (dubmaster e anima ritmica degli Zion Train). Il nome del gruppo deriva da una parola araba che in italiano significa "La Resistenza", scelto come antitesi all'attuale visione razzista dell'arabo musulmano automaticamente associato al terrorismo ed al fondamentalismo.

Il gruppo punta ad una musica potente da abbinare a messaggi politici di netta opposizione alla discriminazione economica ed alla guerra, guardando con ammirazione alla carica vitale dei gruppi di resistenza palestinesi e del Chiapas, ed avvicinandosi alla filosofia dettata dal movimento No Global. Il gruppo nei concerti è accompagnato da Dave "Hake", trombettista dei Crispy Horns, e da Paolo "Bantone" Polcari, tastierista degli Almamegretta da qualche anno produttore a Londra.

Attualmente hanno all'attivo un solo album dal titolo Al Mukawama nome della band, uscito nel gennaio del 2003, il disco è cantato in cinque diverse lingue: italiano, napoletano, inglese, arabo e spagnolo. La musica comprende una miscela di rap, dub e reggae.

TRACKLIST:click to enlarge

here
Pass:cerumen

KALIROOTS - Mission Internationale (2003-220VBR)

Kaliroots est un groupe Cannadien qui a le mérite d’être le premier groupe à s’imposer en dehors de la sphère francophone. Chose remarquable quand on connaît l’immobilisme culturel anglo-saxone qui règne au pays à la feuille d’érable.


Il faut d’abord savoir qu’au Canada il y a très peu de groupe de Reggae. C’est vers le courant des années 90 que les choses commencèrent à changer, quand un beau jour le guitariste Allan Peddie et Sean Hill, un ami de passage, formèrent le groupe Rootsy Kali en 1995. Ils assurent quelques shows mais c’est en 1997 lorsqu’ils sont rejoint par 7 musiciens, chacun venant d’un genre musical plus ou moins différent (du jazz à la chansonnière), qu’Allan décide d’inverser le nom et de le transformer en : Kaliroots. Ils assurent pendant tout un été la programation du Vendredi Soir au JailHouse Rock Café. En 1998 il joue pour la première partie des Wailers et ils enregistrent leur premiere démos « Roots Rock Kébec ». Quelques uns des titres comptent parmis les premiers succès du mode de distribution mp3 via le net.
Ils enchaînent grave de concert pendant quelques années, il se font alors remarquer par la maison de disque « Leila » qui leur propose d’enregistrer leur premier album, ce qu’ils acceptent, ils se rendent à Washington au studio Lion and Fox de l’ingénieur de son Jim Fox. Leur album « Rien à Perdre » sort en mai 2000, ils continuent de tourner dans de nombreux fesivals tel que : Francofolies de Montréal, Woodstock en Beauce, Festival des musique du Monde de Lévis et aux Journée Québecoises de la solidarité internationale.

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

mercredi 14 mai 2008

DEM BROOKLYN DUMS - Live in Deutschland (2000-256kb/s)


TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

DEM BROOKLYN BUMS - Step Up To The Plate (1999-256kb/s)

Big-band swing music spiced up with a pinch of Ska and a dash of Rockabilly in true New York style, with all the trademark Brooklyn sass.

In 1955, the then Brooklyn Dodgers, who played at Ebbets Field in Flatbush, NY, beat the New York Yankees, winning their first World Series Championship in umpteen years. The Brooklyn Dodgers moved to LA, and Ebbets Field became the Ebbets Apartments. These were the Boys of Summer. Now, in the New Millennium we have Dem Brooklyn Bums!



Formed in early 1997 by "Broccoli" Rob Cittadino, Dem Brooklyn Bums already boasts a solid reputation. With their second CD, "Step Up to the Plate" debuting on the CMJ charts at #17; and opening for major acts all over the country, such as the Royal Crown Revue, Save Ferris, Big Bad Voodoo Daddy, Brian Setzer Orchestra and even Shaquille O'Neil, and in the Fall of 2000, Dem Brooklyn Bums went overseas and toured Europe. Dem Bums are poised to be bigger than US Steel!



Inspired by his early experiences as a bassist in every kind of band from heavy metal to what would be the forerunner of Dem Brooklyn Bums, Captain Sticky Big Band (a spoof on old classics), "Broccoli" Rob discovered he had the vocal talents, music savvy, wacky humor, and boundless energy to start what would become the most original and audience-pleasing band this country has seen in ages! However, this isn't your plain old garden-variety band. Even though the meticulous jazz chops would tell you otherwise, you don't see your average swing cats playing at 480 BPM, crowd-surfing with their upright bass, or writing tunes such as "Switchblade Mambo," "Wifebeata Boogie," "Slap Ya 'Round," and "Boozin' and Cruizin'." But don't call the local authorities just yet - "Broccoli" Rob says, "Hey, this is just a parody. We love mom, apple pie, and the regular Joe who wants to go out with his girl, rip up the dance floor, and have the best time they've had in years!"



Joining in this mad frenzy is Rob's buddy from his teen metal days, Rich "Dusty Chopmeat" Zukor on drums, whose motto is "beef before sleep." Rich recruited Dave "The Carnasie Kid" Levitt from music school to cover trombone duties. From there, we have Timmy "Pimento" Clemente on guitar and backing vocals, Bernhard "Gunter Ginter" Ullrich on tenor and baritone sax, and Paulie "Pierogies" Brandenburg on trumpet.



Not just riding any party train, Dem Bums also love to get involved in their community and have played at several charity events. Currently, they are touring all over the country again and will be seen at many clubs and festivals throughout the spring and summer of 2001 and releasing their third album which is being co-produced by Eddie Money and Curt Cuomo, which will be completed by March 2001. The main thing to remember, says Rich "Dusty Chopmeat": "It doesn't matter if you can't dance, just grab someone and jump!"

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

DE LA SOUL - 3 Feet High and Rising (1989-320kb/s) + cd bonus


De La Soul is a Grammy Award-winning hip hop group from Amityville, New York. They are best known for their eclectic sampling and quirky, surreal lyrics, and their contributions to the evolution of the jazz rap subgenre. The members are Kelvin Mercer (Posdnuos, Mercenary, Plug Wonder Why, Plug One), David Jude Jolicoeur (Trugoy the Dove, Dave, Plug Two) and Vincent Mason (P.A. Pasemaster Mase, Maseo, Plug Three). The three formed the group in high school and caught the attention of producer Paul Huston (Prince Paul) with a demo tape of the song "Plug Tunin'". Prince Paul was also sometimes referred to as Plug Four.

With its playful wordplay, innovative sampling, and witty skits, the band's debut album, 3 Feet High and Rising, was hailed as a hip-hop masterpiece. It is also the band's biggest commercial success to date, with their subsequent albums selling progressively less, despite receiving praise from critics. A measure of 3 Feet High and Rising's cross-over appeal was the fact that it was voted Album of the Year by NME Magazine, a title better known for its taste in guitar-based music. De La Soul has influenced numerous other hip hop artists such as Camp Lo, Black Eyed Peas, and Digable Planets. They were also instrumental in the early stages of rapper/actor Mos Def's career, and are a core part of the Spitkicker collective. They are the longest standing Native Tongues Posse group, after the Jungle Brothers.

3 Feet High and Rising

De La Soul's debut album, 3 Feet High and Rising (1989, but available in August 1988 in Germany), was a critical smash hit in the hip hop genre. They quickly became prominent members of the Native Tongues Posse along with A Tribe Called Quest, Black Sheep, Queen Latifah, The Jungle Brothers and others.

The single "Me, Myself and I" became a huge hit, further cementing the group's popularity. However, rock group the Turtles sued the group for sampling "You Showed Me" without permission on De La Soul's "Transmitting Live from Mars". From that point on, sampling required permission from the sources before it was released.

Lyrically, much of 3 Feet High and Rising focused on striving for peace and harmony — a message that was slowly fading from the rap community in the late 1980s. 3 Feet High and Rising also introduced De La Soul's concept of the "D.A.I.S.Y. Age" (an acronym standing for "da inner sound, y'all"). As a result, audiences were quick to peg the members of De La Soul as hippies. This stereotype greatly agitated the group's members, as they always envisioned their career as a constantly changing style. This frustration would influence their next recording sessions.

4 of the greatest questions in hip hop were also asked at the beginning of the album. What does Tuch et Lili Pu Mean? How Many times did the batmobile catch a flat? How many fibres are intertwined in one shredded wheat biscuit? And How many feathers are on a Purdu chicken? These questions all seemed absurd and have been the subject of some peculiar theories. Prince Paul, after wiping his Lottos on the Matt, said that Def Jam still had the answers in a golden enveloped locked deep in the heart of a swiss Bank account and will answer all the questions when the last album is sold. It might be a long wait.

TRACKLIST: click to enlarge


here
Pass:cerumen

dimanche 11 mai 2008

Freddie Cruger presents The 3 Foot People - 3 Foot High & Rising [2006-174kbps]


Press Release :
The debut album from Freddie Cruger under his new alias The 3 Foot People is entitled '3 Foot High and Rising'. Fans of his downtempo and dub reggae influenced singles on GAMM label as Red Astaire, Jugglin and Swedish Brandy will not be disappointed. A mix of jazz, hip hop and soul. Includes the single "On My Way" feat Linn. 3 Foot People is a project Freddie Cruger has had in motion for many years now and will finally see the light of day on Freddie's own Homegrown imprint. Smoky, late night studio sessions have produced a collage of some of Freddie's best productions. While the album is mostly downtempo, you will also find a few uptempo tracks for the dancefloor in true Freddie Cruger spirit.

The 3 Foot People project is something that is very close to his heart, not only is it a fine display of his unstoppable love for dusty instrumental beats, it's also a tribute to his son Elijah, to whom the album title '3 Foot High and Rising' is likely to be dedicated. 12 tracks of soulful funky goodness. Nice cover art from fellow Swede Marcell (who also did the art for the Beatfanatic album). Out on DJ friendly double vinyl with full colour art. Released on Freddie's very own Homegrown records and distributed worldwide by Groove Distribution.
Release : Freddie Cruger Present The 3 Foot People - 3 Foot High & Rising


Artist : Freddie Cruger Present The 3 Foot People
Album : 3 Foot High & Rising
Genre : Beat
Source : CDDA
Label : Homegrown US
URL :
Date : 2006-03-27
Quality : 179kbps 44100 kHz Joint Stereo
Tracks : 12
Time : 39:58 min
Size : 53.76 MB


1 Intro 0:31
2 Simply Fresh (Feat Desmond Foster) 4:57
3 Zodiac (Keys By Salem Al Fakir) 4:40
4 Clappers Power 3:42
5 On My Way (Feat Linn) 3:22
6 Le Market 2:17
7 Childsplay 3:43
8 Dubweizer 3:12
9 The Way You Look At Me 4:25
10 Reach Out 2:28
11 This Is Going Ut (Keys And Horns By Al Fakir Brothers) 3:46
12 Kant Hold Us Back 2:55

Here

pass: cerumen

samedi 10 mai 2008

KANJAR'OC - Kamino Real (1999-256kb/s)

En 1989, Kanjar’Oc se forme à Port de Bouc, une petite cité industrielle près de Marseille, et forge son caractère au fil des tremplins-rock et des concerts lycéens avec une fraîcheur détonante. Du rock épicé à l’alternatif festif, le collectif prend rapidement goût à la scène. Dès 1994, Kanja étrenne sa première tournée estivale avec l’Occitan Tour qui trimballe le groupe dans tout le grand Sud de la France, affirmant énergiquement une filiation improbable avec de grands oncles tels Bob Marley, Fishbone ou autre Mano Negra... Il faut attendre 1996 et la sortie du premier CD 7 titres “Furia Kanja” suivie d’une programmation aux Bars en Trans à Rennes pour voir la bande enchaîner 80 dates en un an sur les routes de France et de Navarre. Avec la tournée Furia Vuelta, l’aventure de la tribu Kanjar’Oc est lancée...

A la fin de l’année 1997, le groupe sort un maxi 4 titres live “Fait Tournée” et embraye sur un tour de 150 dates en 2 ans en France, en Espagne et en Italie. Le passage aux Transmusicales de Rennes (cette fois en “in”) donne un coup d’accélérateur à la Furia.

1999, c’est la vitesse supérieure pour le groupe qui signe “Kamino Real”, un album résolument métissé chez Globe Music/Sony et passe la surmultipliée au niveau des concerts : 300 dates au compteur en 2 ans, la crème des festivals espagnols (Madrid, Barcelone, Andalousie...), les plus grosses scènes françaises aux côtés de formations prestigieuses et pour finir la sortie en 2000 de “Kamino Real Match Retour “ (inédits & remixes).

Juin 2002, Kanja revient en forme dans les bacs avec “l’Âme de Feu” (Small Axe) et augmente son capital concerts avec des dates en France, en Espagne et en Suisse. Puis en 2003, après quelques (r)évolutions internes, la troupe resserre les rangs sur un son plus massif que jamais et enclenche une série des festivals lors d’une tournée fiévreuse en France, en Espagne et en Suède ! La mèche est toujours vivace et le Feu Sacré de Kanjar’Oc poursuit son avancée avec la sortie en avril 2004 de l’album live…

Mais le label (Small Axe) met à cette époque la clé sous la porte... De son côté, après quelques dates en France, en Tchéquie ou en Espagne, l'équipe Kanja, fatiguée par ces 15 années de tournées incessantes, décide de faire le break. Ce sera l'occasion aux membres du groupe de se consacrer à de nombreux projets persos (on retrouve les musiciens de Kanja dans Massilia Sound System, Oaistar, Dupain, Where's Captain Kirk, en régie avec Coriace - Eths, Fischer, Babylon Pression, Tripod -, en guests sur disque - Fatche d'Eux, Oaistar, Moussu T... -, ou encore comme co-organisateurs du Festival des Agglos...).

Mais le projet le plus abouti reste probablement la formation, par 5 des membres de Kanja, du groupe M!URA, quintet sonique qui ouvre des brèches à grands coups de rythmiques rock, pop ou bien encore hip-hop. Dans un condensé d’énergies où la voix éraillée suit le fil tortueux d’une plume à fleur de peau, M!ura s’aventure volontiers entre brûlot et poésie intimiste. Une formule rock ravageuse...
Quelques morceaux sont composés par la tribu Kanja en parallèle, mais restent, pour l'instant, dans les tiroirs du studio............

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

LA MISE EN BOUTEILLE ET LE BRASSAGE.

Le 9 mai 2008:

MISE EN BOUTEILLE DE 24L DE BIERE BLONDE (PILLS).

BLONDE: 6L plus ajout de 7Gr sucre/litre. Caplsules OR

BLONDE: 6L plus ajout de 8Gr sucre/litre. Capsules ARGENT

BLONDE PICON: 6L plus ajout de 12,5Cl picon. Capsules ROUGE

BLONDE PICON: 6L plus ajout de 12,5Cl picon et 1Gr sucre/litre. Capsules VERT

click to enlarge:

le paquetage de survie de djcerumen
(le meme pour mc coton tige)

BRASSAGE DE 10L DE BIERE BLONDE TRIPLE FERMENTATION:

-au brassage 650gr sucre plus 50gr a la mise en fut de fermentation!

djcerumen aux fourneaux.


le brassin



djcerumen en action et les munitions.


Dans l'ensemble, une journee bien arrosee, la biere a coule a flot, le picon aussi....
A noter:

-la casse de deux bouteilles le matin (une vide, une pleine.....gggrrrr)
-un repos en hamac bien enfume....

Prochaine sceance, mise en repos de la triple, et brassage d'une brune d'abbaye.

les maitres brasseur:
-djcerumen
-mc coton tige

Dr RING DING & HP SETTER - Big T'ings (1998-256kb/s)



DR RING DING’s began his professional career in 1987 playing trombone with EL BOSSO & DIE PING PONGS, one of Germany’s most famous ska bands. His experience in EL BOSSO lead to his life long love for Jamaican music. By early 1993 he had formed his very own band, DR RING DING & THE SENIOR ALL STARS, and over the next ten years they would release five albums, numerous singles, and two albums backing legendary Jamaican vocalists DOREEN SHAFER and LORD TANANMO. American releases on MOON SKA and JUMP UP helped solidify his fan base in the United States, and soon DR RING DING was enjoying a worldwide audience for his snappy vocal style and tremendous musicianship. DR RING DING is not only a popular live performer, he is a studio musician, arranger, and producer in many different music genres such as Swing, Rhythm & Blues, Hip Hop, Rumba, and Punk, but, above all, in Reggae, Dancehall and Ska. DR RING DING has also made spectacular contributions to dancehall single selections for international producers- “DOCTOR’S DARLING” (Germaica Records) went top 20 of the German Black Music Charts at the end of 2002, VOM VATER (Germaica Records) appeared on numerous Reggae compilations, and he has shared dancehall singles with SIZZLA, CAPLETON, and TANYA STEPHENS. DR RING DING is always creating new music, which is why this new album BACK AND FORTH was so important. Not only does it look back at some of the finer moments in his career, but it also exposes us to many new songs from his forthcoming projects ….plus unearthing rarities and vinyl only singles in one nice package. This is not a “best of” per se – this is a “personal selection” hand picked by DR RING DING himself. The most die-hard DR RING DING fan needs to own this not only for the rare and unreleased tracks, but for the true pleasure of the album’s sequence and diversity. Reggae, Ska, Dancehall, Calypso, and even some hip hop appear on BACK AND FORTH. KING DJANGO and The SLACKERS Vic Ruggiero guest.

For Fans OF: The Skatalites, The Slackers, The Aggroltes, Trojan Records, Hepcat, King Django, Toots & The Maytals, Sizzla,

TRACKLIST: click to enlarge


here
Pass:cerumen

jeudi 8 mai 2008

99 POSSE - NA 99-10° (2001-256kb/s)


99 Possee est né en octobre 1991, quelques mois après l’ouverture du ‘Centro Social Ocupado y Autogestionado Officina 99’, et se voulait être l’expression directe et musicale de ce lieu. Une chose est sûre, c’est que 99 possee a été pendant les années 90 un des groupes italiens combatifs par son activisme, ses critiques et sa défense de la liberté d’expression (qui lui à d’ailleurs valu des problèmes avec la justice : insultes à forces de l’ordre, occupations illégales, associations de malfaiteurs, manif non autorisée, concerts illégaux... Il faut dire que la répression n’a pas cessé en Italie ; tout ce qui est jeune, trop à gauche, ou bien qui veut sortir du rang est méticuleusement sanctionné !). Et cet engagement ne l’empêche pas d’être un groupe de toute première importance en Italie.

La musique extrêmement riche que 99 Possee propose en est aussi la raison. A l’origine, porté sur un hip-hop teinté de reggae, leur son s’est considérablement enrichi.

99 Posse are an Italian hip hop/reggae group from Naples. They rap both in Italian and in the local Naples dialect. Most of 99 Posse's songs deal with political or social issues, and they are considered to be left-wing hardliners. As a showing of their activism, all of their albums have beens released with a prezzo politico ("political price"), each CD displaying a sticker saying "Don't pay more than..." For 99 Posse, this means "putting into practice a specific understanding about their relationship with the market, a sort of ideal practice." They have gained popularity in Italy through their songs and the way in which they give voice to progressive political causes. Their first album "Curre Curre Guagliò" (1993) was mainly influenced by reggae and world music, "Cerco Tiempo"(1996) and "Corto Circuito" (1998) included new styles like drum 'n bass and trip hop. "Curre Curre Guaglio" was self-produced, though it rose from its underground status to become an iconic album and cultural manifesto that eventually inspired the film "Sud" by Oscar winning director Gabriele Salvatores. The group also has their own record label, Novenove, which works to promote underground artists.

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen

vendredi 2 mai 2008

THE WITCH TRIALS - The Witch Trials EP [1982 - 192 kbps]



THE WITCH TRIALS

Entre 1982 et 1984 j'animais avec deux copains, une émission sur une radio dite "libre". Ca s'est d'abord appelé "La Grande Punk Parade" avant d'être rebaptisé "Waltzinblack" l'année suivante. On était jeunes, on était beaux, on était libres comme des radios, on pouvait dire à peu près ce qu'on voulait - et on ne s'en privait pas - et passer la musique qu'on voulait sans que personne ne vienne nous dire qu'il fallait glisser tel ou tel morceau pour la promotion.
La contrepartie c'est que personne ne nous filait les disques qui venaient de sortir, et la radio elle-même n'avait aucun fond dans lequel piocher. Il fallait qu'on assure 2 heures d'émission par semaine avec nos propres cassettes plus ou moins pourries et nos propres vinyls - pour les plus jeunes, les vinyls ce sont ces drôles de galettes noires avec un trou au milieu qui tournaient à des vitesses hallucinantes de 45 ou 33 1/3 tours par minute. En prime on s'occupait nous-mêmes de la technique. Waouh... C'était un gros bordel, on était mauvais, on parlait en même temps mais qu'est-ce que c'était bien.

Pour éviter de passer chaque semaine la même chose on était constamment à la recherche de nouveaux disques à acheter, à emprunter ou à piquer. On écumait les magasins, les médiathèques - on disait encore "discothèques" - et les piaules des copains pour trouver les perles rares qui mériteraient de passer dans la meilleure émission du monde et des environs. C'est comme ça qu'un jour, un de mes potes co-animateur s'est pointé avec un étrange mini-EP 4 titres à la pochette très sombre et au contenu qui n'avait rien à lui envier. Très loin - quoique... - de l'ambiance punk et cold-wave qu'on avait l'habitude de distiller sur 96.7 FM.

The Witch Trials...D'où pouvait bien débarquer ce groupe et sa musique qui rappelait plus des Residents au bord du suicide qu'un groupe punk scandant le classique "No Future". Figurez-vous qu'à l'époque Internet tétait encore le sein de quelques chercheurs universitaires états-uniens et que ça limitait passablement les possibilités de trouver des infos. Pourtant très vite l'écoute nous révélait que le chanteur ne nous était pas tout à fait inconnu, et le doute faisant vite place aux certitudes, à la fin de la deuxième face - pour les plus jeunes encore, il fallait retourner les vinyls à mi-écoute - il était clair que Jello Biafra était derrière tout ça. Pas encore en rupture de ban avec les Dead Ken, l'ex-candidat à la mairie de San Francisco menait donc un nouveau projet parallèle. Pas étonnant de la part de cet (hyper)activiste, entre autres choses, fondateur et président de l'indispensable label Alternative Tentacles, promoteur de la plupart des groupes undergrounds us-iens, chanteur d'environ 7632 groupes au cours de sa carrière, poète, homme politique et j'en passe.

Jello Biafra donc. Quant aux autres, impossible à l'époque d'en savoir plus. C'est bien plus tard - je te salue Ô vénéré Internet - que nous avons pu mettre des noms sur les musiciens qui participaient à ce petit délire entre amis :
Christian Lunch : troublion de la scène punk/hardcore américaine
East Bay Ray : guitariste des Dead Kennedys
Adrian Borland : The Sound

On sait maintenant que ça a été enregistré dans un appart à Londres et qu'aucun autre disque n'est sorti après.

Voilà comment s'est retrouvé régulièrement diffusé dans Waltzinblack le lundi de 18h à 20h, "The Taser", morceau sombre et glacial qui raconte la présentation aux officiels de la toute nouvelle arme de la police de Los Angeles, présentation qui va mal tourner puisque c'est un membre du FBI qui sera malencontreusement victime du jouet infernal. Mais qu'on se rassure, le Taser aura de beaux jours devant lui.






LA PLAYLIST


1. Humanoids From The Deep
2. The Taser
3. Trapped In The Playground
4. Meat Beat

Les Mp3 sont des rips de vinyl avec les petits craquements qui font le charme de ces supports. Mais c'est un must-have.

ZS


jeudi 1 mai 2008

KARL ZERO - Songs for cabriolets and otros tipos de vehiculos (2000-320kb/s)

Plus connu jusqu'à présent pour ses émissions de télévision ou son tout nouveau "Vrai Papier Journal", Karl Zéro a enregistré et produit "Songs for Cabriolets and Otros Tipos de Vehiculos", un régal. Signé par Naïve, ce premier album rend hommage au cha-cha-cha, "cette version romantique de la musique cubaine", selon les propres dires du chanteur qui, pour mieux le prouver, convie sur une des plages Henri Salvador. Commercialisé à travers le monde, "Songs for Cabriolets and Otros Tipos de Vehiculos" avale les kilomètres au Japon. "C'est sûrement notre meilleure sortie là-bas !" souligne-t-on dans les bureaux de Naïve

TRACKLIST: click to enlarge

here
Pass:cerumen