mercredi 19 septembre 2012

Imelda May - Love Tattoo [2008]


Grand Jeu Des Blogueurs Mangeurs De Disques (4ème édition)
Thème # 2 : 2 - UNE AFFAIRE DE FEMMES (Musique au féminin)



La salle est toujours plongée dans l'obscurité et le brouhaha augmente de minute en minute. C'est pas encore l'heure mais une partie du public commence déjà à s'impatienter. Rien à faire en attendant, à part siroter ma bière à petites gorgées. On ne peut plus fumer dans les salles de concerts, et j'ai la flemme de sortir dans l'enclos réservé. De toute façon ça fait vingt ans que je ne fume plus et jen'ai aucune envie d'aller me les geler dehors. Alors je patiente. Je me colle contre un mur et je ferme les yeux.

Des héroines rock j'en ai eu quelques-unes depuis que j'écoute de la musique. Différentes suivant les époques, suivant les goûts du moment. Elles s'appelaient Nina, Siouxsie, Lena. Elles étaient chouettes ces années-là. On inventait tout, même ce qui existait déjà. Marianne, Nico, Patti. Plus tard celles-là. Il avait d'abord fallu digérer toutes ces années... punk, ou un truc comme ça.

Le bruit grandit et me fait ouvrir les yeux. Je comprends que les musicos ont fait leur entrée sur scène. Pas elle. Elle a décidé de se faire attendre. Pas de souci on a l'habitude, t'es pas la première à attaquer un set en retard. Je me souviens aussi de ces groupes de filles qui nous filaient des frissons. Vice Squad, The Slits, Malaria ! Impossible de me souvenir du nom des filles si je les ai un jour connus. Ah si, Viv Albertine. Les souvenirs s'enchaînent, me revient la voix de Poly Styrene de X-Ray Spex. Marrant de retrouver ça. Et les chanteuses à choucroute des B52's.

Ca bouge sur scène. Pas encore de lumière mais on voit bien qu'elle est là. Je devine déjà sa mèche retroussée au-dessus du front et sa robe résolument retro. Délicieusement rétro. Ressortir les racines rock and rolliennes en 2008 fallait oser. Ca y est la contrebasse attaque Johnny Got A Boom Boom. Le mec claque déjà furieusement ses cordes. Elle me fait marrer avec son tambourin trop grand mais dès qu'elle chante c'est le frisson. En dix secondes la salle est en transe. Et moi avec. Tout le monde saute sur place, c'est la grande communion des secoueurs de guiboles.  Saute en l'air, retombe par terre, dans une cascade de sueur. Big Bad Handsome Man, je n'ai plus de souffle.

Heureusement pour ma santé elle ménage des pauses avec ses ballades au piano. Chansons d'amour portées par une voix qui donne envie que tout ça ne s'arrête jamais. J'entends Billie, Ella, Wanda. Dire que cette fille n'est même pas américaine. Smokers Song, tant pis pour l'interdiction. Rock, jazz, swing, elle peut mettre tout le monde d'accord. Moi le premier. Sur Watcha Gonna Do c'est obligé je rends l'âme. Scotché, lessivé, vidé. Un film de Tarantino me crachent ses décibels en direct dans le cerveau, les trompettes explosent, mes neurones avec. Direction les urgences.

Ici les Urgences, qu'est-ce qui vous arrive ? Il faut que j'écoute l'album d'Imelda May. De toute urgence.

Till

01. Johnny Got A Boom Boom
02. Feel Me
03. Knock 123
04. Wild About My Lovin
05. Big Bad Handsome Man
06. Love Tattoo
07. Meet You At The Moon
08. Smokers' Song
09. Smotherin' Me
10. Falling In Love With You Again
11. It's Your Voodoo Working
12. Watcha Gonna Do

ZS

13 commentaires:

Le Club Des Mangeurs De Disques a dit…

Comme j'aime ces femmes épuisantes!
Jimmy

Till a dit…

Héhé, c'est vrai que c'est bon.

J'ai beaucoup hésité avec un album de Lhasa qui me file vraiment la chair de poule. Il fallait faire un choix...

sorgual a dit…

La seule avec des bigoudis dans les cheveux que l'on trouve géniale...

La Rouge a dit…

Je ne la connais pas. Alors je suis heureuse que tu n'as pas choisis Lhasa.

P.S.: Les mots de passe tuent.

Till a dit…

Sorgual : oui elle porte bien le bigoudis.

La Rouge : pas de mot de passe dans mes archives, j'ai arrêté. J'espère que tu aimeras.

Mister Moods a dit…

Je n'ai pas grand chose à dire d'autre que j'aime bien Imelda May.
Joli choix de femme forte. Bravo.

Everett W. Gilles a dit…

Hello.
Très très bon, je ne connaissais pas, mais ça, c'était avant ...
EWG

Till a dit…

Mr Moods : je ne sais pas si elle est forte mais j'aime sa voix.

Everett : content de te l'avoir fait découvrir

Pascal Georges a dit…

Suis carrément passé à coté, alors que j'en avais entendu parler avec éloges.
Pas mal de retard à rattraper avec le concours...
Ça va être dur avec la rentrée de mes ados hérissés de guitares électriques, mais on va tenter de combler progressivement sans zapper. Là ça m'intéresse doublement car personnalité rime avec certaines de mes réflexions récurrentes pour mes élèves chanteuses - donc à creuser et merci.

Till a dit…

Pascal Georges : comme toi j'accumule les découvertes et le retard. Ce jeu est un enfer et c'est tellement bon.

Pascal Georges a dit…

Ça y est, je suis dessus, c'est excellent, c'est pêchu, j'adore ce son roots, très "Stray Cats" (c'est ce qui m'est venu au premier titre...).
Puis ce coté cabaret rock, les cuivres hyper efficaces, la gratte toujours massive et ce piano honky...
La batterie jouée aux sticks donne un sacré beat.
Bref, moment de joie, 100% jubilatoire.
Merci pour cette découverte...
Et, en plus c'est "fun"...
J'adore !

album d'un pessimiste a dit…

le hasard que j'ai fait ce post dimanche dernier
http://albumdunpessimiste.blogspot.fr/2012/09/imelda-may-2007-no-turning-back.html
pour ceux que cela intéressement

Till a dit…

Album d'un pessimiste : hasard en effet et bien complémentaire. Et prochainement je posterai Mayhem son dernier. Merci pour ton lien, j'ai récupéré No Turning Back chez toi.